Terrrrriblement fou le Théâtre Musée Dalí

Publié le par rebour.over-blog.fr


A daliFiguères qui se situe en Catalogne, au nord de l’Espagne, à quelques dizaines de kilomètres de la frontière, serait une ville peu connue si un génie ne l’avait mise en valeur.

En effet Salvador Dalí est né et mort à Figuères, (1904 -1989). Dali était à la fois un peintre surréaliste, un sculpteur, un architecte, un dessinateur. Il créa son propre musée en 1974, le Théatre-musée Salvador Dalí. Ce musée est une pure merveille
.




J’habite à une heure trente de Figuères et je suis des cours d’Espagnol. Quoi de plus normal de faire un petit voyage de groupe pour visiter le musée Dali !

Le car nous a laissé à proximité du musée, mais pour les personnes qui viennent en voiture, il y a un parking assez proche du musée.

Sur une place de la ville un bâtiment rougeâtre surprend avec ses petits pains briochés en relief : c’est le musée : surprenante la façade, mais l’intérieur n’en est que plus extraordinaire !

Une file interminable de futurs visiteurs attend de la place à la rue attenante. Heureusement, notre professeur d’espagnol nous fait passer par l’entrée des groupes, ce qui nous fait éviter au moins une heure d’attente.

Autour du patio, les murs arrondis et couverts de lierre comportent une multitude de statues Art Déco dans différentes positions....

Au centre du patio, une Cadillac offerte à Gala, la femme de Dali. Sur le capot, tel un bouchon de radiateur, la sculpture de la reine Esther. Voici une dizaine d’années, une fontaine coulait à l’intérieur de la cadillac. Elle ne coule plus aujourd’hui, peut être pour ne pas abîmer les sièges en cuir du véhicule.

 

MG 1002

 


Nous rentrons sous la coupole de Pinero où est enterré le corps de Dali. Cette coupole à une luminosité pérenne car elle reçoit le soleil de tous ses côtés. Pour Dali, cette coupole était le symbole de l'unité et de la monarchie.

Nous continuons notre visite. Le musée présente une multitude d'oeuvres intéressantes où l'ironie et de la dérision sont toujours présentes.
Son personnage central est Gala, son épouse. Des tableaux surréalistes sont présentés : Un portrait expose Gala un sein à l’air.


MG 1019

Un tableau représentant le président Lincoln quand il est vu de loin et Gala nue regardant la mer quand on s’approche. C’est un effet d’optique dont Dali joue avec merveille avec les images cachées.MG 1007



MG 1007
le président Lincoln quand il est vu de loin et Gala nue regardant la mer

J’ai aimé les beaux tableaux surréalistes tels que la Montre molle qui fond comme glace au soleil, les nus de style cubiste, les natures mortes pour les moins classiques, la peinture d’un pied géant au plafond d’une salle.


Dans une autre salle une baignoire et une table sont accrochées au plafond. C’est purement irréel.

 

_MG_1102-copie-1.JPGBaignoire et table accrochées au plafond


_MG_1123.JPG Les pieds au plafond

Mais ce qui est le plus surprenant ce sont les sculptures. En effet un canapé moderne et rouge représente une bouche. Une cheminée à deux foyers reproduit le nez et à l’arrière plan deux tableaux, accrochés au mur représentent les yeux. Le tout représente le visage d’une femme. Il fallait y penser. Dali l’a fait !

 

MG 1095

 

Le Théâtre musée Dalí est un des musées les plus visités d’Espagne. C’est une étape incontournable si vous descendez vers Perpignan ou l’Espagne. Comptez au moins deux heures pour tout voir et même plus si vous voulez peaufiner. Je recommanderais de visiter ce musée l’hiver ou avec un groupe pour éviter l’attente à l’entrée.

Vous paierez 7 € pour l’entrée tarif groupe. Ce prix vaut la prestation. Par contre, 11 € en tarif individuel, tout en sachant que vous attendez plus d’une heure pour le paiement ne me paraît pas d’un bon rapport qualité/prix.

Ce musée permet de mieux connaître l’oeuvre de Dali. Il insiste sur l’évolution artistique du maître au fil de sa vie. Que dire de Dali ? C’était sûrement un génie. La question est : où commence la folie et où s’arrête l’art ? Je dirais que l’œuvre de Dali est " terrrrrriblement folle" mais c’est seulement mon avis !

 

 

 

 zozio trivago-copie-2 



Publié dans L'Espagne

Commenter cet article