Polygone : le nouveau centre commercial de Béziers

Publié le par Rebour

 

Le nouveau centre commercial appelé Polygone est né à Béziers. Il est situé dans l’ancien quartier de l’Hours, quartier à moitié abandonné où se trouvait le dépôt de la SNCF.


La galerie du Polygone de Béziers s’étend sur 3 niveaux de boutiques. Tous ces niveaux sont entièrement à ciel ouvert. Aucun toit n’occulte la lumière naturelle. La luminosité apportée par l’ensoleillement éclaire les allées et les façades des boutiques.

 

 


.100_3051.JPG

Vue générale des allées du Polygone


Pour garder l’identité biterroise, un canal s’étend le long de l’allée principale alimenté par l’eau vive de trois écluses : un clin d’œil à Paul Riquet, son canal du Midi et ses écluses de Fonseranes.


Des petits ponts de bois traversent le « canal ». De nombreux arbres et arbustes méditerranéens : des pins d’Alep, des oliviers, des lauriers, de la vigne et des muriers platanes apportent une touches de verdure à l’ensemble.100_3057.JPG

Les terrasses des bars et restaurants sont placées au troisième étage. Elles sont ombragées grâce aux pergolas et quand le temps sera pluvieux, les promeneurs seront à l’abri sous les verrières.

 

 




Toujours au troisième étage, une statue « la Vita Davanti », représentant une silhouette féminine, semble observer le panorama qui s’étend à ses pieds.

          

 

 

 

 

Les écluses du Polygone rendent hommage à Paul Riquet natif de Béziers

 

 

LES BOUTIQUES


Le Polygone Béziers c’est 130 boutiques très diversifiées. Les grandes enseignes y sont très abondantes au dépend des boutiques familiales. Au Polygone vous trouverez des boutiques de mode, les plus nombreuses étant les fringues hommes, femmes et enfants, mais aussi les boutiques d’équipements téléphoniques, i-teck, bureaux d’assurances, une pharmacie…100_3071.JPG

Tout en haut, au 3ème étage, vous profiterez d’un grand choix de restaurants, crêperies et bars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques boutiques vues du petit pont de bois

 

Un cinéma 12 salles et un bowling sont également placés chacun aux deux extrémités de la galerie commerciale.

Le parking, situé à l’étage moins un et moins deux, comprend 1500 places. C’est bien trop pour la petite ville de Béziers avec ses 72 000 habitants.

 

 

MON AVIS

 

100_3066.JPG

L'architecte barcelonais Jos Ignacio Galan, le créateur du complexe parle du Polygone en ces termes : « un vaisseau sur les flots, ouvert sur la nature et étroitement lié à la ville… comme un lieu d’évasion où loisirs et shopping riment avec plaisir. »


C’est vrai que vu de l’extérieur « le vaisseau » a fière allure. Il épouse, parfaitement le site par ses formes arrondies et ses couleurs.

-  Intérieurement : c’est beau. Le juste équilibre des bâtiments, l’ouverture harmonieuse vers le ciel, ces petites touches de nature : le petit canal, les arbres, les petits ponts, les bancs…


-  Intérieurement : c’est propre …mais jusqu’à quand ?


-  Intérieurement : c’est sécurisé …De nombreux vigiles surveillent la quiétude du lieu.

 

Le petit canal et les arbres donnent un peu de fraicheur à l'ensemble

 


100_3072.JPG

 

 

Mais pourquoi Béziers a-t-elle choisi le nom de « Polygone » comme sa voisine Montpellier. Est-ce une « rivalité de clochers » ? Je ne saurais vous le dire. Le tout est que Béziers n’a pas fait preuve de beaucoup d’imagination ! Quoi qu’il en soit, une trentaine d’années séparent les deux « Polygone » et une architecture bien différente : à Montpellier le Polygone est un espace fermé alors qu’à Béziers c’est un espace entièrement à ciel ouvert.


Le Polygone Rive Gauche saura-t-il retenir à Béziers les jeunes qui partent vers la capitale régionale ? Il n’y a rien de moins sur : Montpellier a des atouts (ses facultés qui attirent des milliers d’étudiants, ses hôpitaux qui attirent tout autant de salariés).

« Le centre-ville de Béziers se meurt depuis des années » se plaignent les commerçants de cette zone. Un projet d'aménagement urbain devrait améliorer les liaisons d'un quartier à l'autre. Un «triangle» composé d'un «quartier du savoir» avec l'université et la médiathèque, d'un «quartier des commerces et loisirs» qui sort de terre au quartier Polygone et enfin un «quartier historique» au cœur de ville, tourné vers les commerces de qualité, les musées, la cathédrale et quelques bons restaurants. Enfin … si ce n’est pas trop tard ! La vieille ville perdra, dans deux ou trois ans, son tribunal de Grande Instance, qui rejoindra le quartier de l'Hours face au centre commercial et qui entrainera le déplacement de tous les professionnels de la justice (cabinets d'avocats, huissiers...)

 
En conclusion, je dirais que le concept de centre commercial « en plein air », (sans air conditionné), est très positif en matière de protection de la nature. A Béziers, les hivers sont tempérés, les étés sont chauds, à chacun de s’adapter plutôt que de tout vouloir maitriser...

L’eau, source de vie, les arbres à essence méditerranéenne, les ponts de bois sont un chemin vers la promenade, la détente, un art de vivre propre à Béziers.

Je ne peux que souhaiter longue vie et prospérité à tous les commerces du Polygone.

 

 

 

L'entrée

 

 

zozio trivago-copie-2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Béziers

Commenter cet article