Béziers (poèsie)

Publié le par Rebour

Je trouve cette poèsie, concernant Béziers et écrite par  Georges Calmette, tellement réaliste.

Qu'en pensez vous ?

 

Béziers

 

Magnifique reflet d’un monde d’autrefois,

Possédant un renom étrange toutefois,

La ville de Béziers garde encore la trace

De ce qui constitue un souvenir vivace

De ses petites rues, miroir d’un autre temps,

Où le peuple vivait heureux à chaque instant.

 

Le passé de Béziers est une longue histoire

Alternant tour à tour la tristesse et la gloire.

Autrefois quand pour Rome elle était Betarra,

(je suis sûr que demain on s’en réjouira)

Les empereurs romains admettaient à leur table

Notre vin dont le goût était inimitable.

 

Au milieu des Allées, on jette des regard

Sur Pierre Paul Riquet subissant les égards

Dus à son grand talant évidence

Un sentiment d’estime et de reconnaissance.

Le canal du Midi reste un ouvrage d’art

Et pour le reconnaitre il n’est jamais trop tard.

 

Mais surtout Béziers rende un vibrant hommage

Un sculpteur Injalbert nous laisse un message

En créant l’homme fort qui se nomme Titan

Pourtant la mappemonde et défiant le temps.

Comme dans le passé, ayons toujours en tête

Son goût pour le plaisir, et son goût pour la fête.


Ô Béziers,

Sous le ciel bleu couvrant ta belle cathédrale

Poursuis sur les allées ta marche triomphale

 

Georges CALMETTE

Publié dans Béziers

Commenter cet article

Stéph Guiraud 26/11/2010 14:18


Injalbert, Paul Riquet wiiii et Jean Moulin est oublié ??? rhooooo !!